L'impact social : transformer le monde avec l'économie sociale et solidaire, la création de valeur et une évaluation MECE

Dans un monde en pleine mutation et en constante évolution, l'impact social est devenu une notion désormais incontournable. Avec la montée en puissance des initiatives à but non-lucratif, des organisations solidaires et sociales, le concept a acquis une dimension internationale qui transcende les frontières et touche tous les secteurs socio-économiques. Mais qu'est-ce que l'impact social ? Comment peut-on l'utiliser pour transformer le monde ? Nous allons aborder ensemble ces questions et les définir via l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), la création de valeur et une évaluation MECE.

Dans un monde en pleine mutation et en constante évolution, l'impact social est devenu une notion désormais incontournable. Avec la montée en puissance des initiatives à but non-lucratif, des organisations solidaires et sociales, le concept a acquis une dimension internationale qui transcende les frontières et touche tous les secteurs socio-économiques. Mais qu'est-ce que l'impact social ? Comment peut-on l'utiliser pour transformer le monde ? Nous allons aborder ensemble ces questions et les définir via l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), la création de valeur et une évaluation MECE.

A voir aussi : Pourquoi choisir une expérience d'immersion totale lors de cours d'anglais en Angleterre ?

Comprendre l'impact social: définition et dimensions

L'impact social est un concept essentiel pour comprendre le rôle des organisations en matière de réduction des inégalités sociales et territoriales. Il s’agit d’une méthode rigoureuse qui analyse l’influence des activités d’un groupe sur la vie des communautés locales, dans une optique de développement durable et solidaire.

La notion d'impact social et son importance

Il existe plusieurs définitions de l'impact social, bien que les principaux éléments à prendre en compte soient la qualité et quantité des changements induits par les activités ainsi que leur durabilité et leurs conséquences pour les personnes touchées par ces actions.

A lire aussi : Comment réserver ses vacances en camping Alpe d'Huez?

Plus précisément, il s'agit du faire mesurer l’ampleur du changement « positif » suscité par les actions menées par certaines organisations ou groupes. Les critères à prendre en compte peuvent varier selon les organismes : objectifs, bénéficiaires, nombre d’individus bénéficiaires, etc.

Toutefois, cette approche commence à prendre de l'importance car elle permet aux parties prenantes de voir si la stratégie d'une organisation sert effectivement sa mission et si elle peut avoir un impact positif sur une communauté donnée.

Les différentes dimensions de l'impact social

Lorsque l’on prend en compte le concept d’impact social, il faut également distinguer entre différents types de projets ou actions susceptibles d‘en être porteurs. Bien qu’il y ait beaucoup de façons de classifier les initiatives ayant un impact social positif, on peut généralement distinguer 3 grands domaines :

  • La dimension économique – impliquant des aspects socio-professionnels (emploi, formation…), financiers (prêts et aides aux entreprises…) ou encore en matière de recherche ;
  • La dimension culturelle – impliquant notamment la promotion d’activités artistiques telles que les concerts live et spectacles divers ;
  • La dimension scientifique – englobant à la fois des projets technologiques mais aussi liés à l’environnement (actions visant à protéger la biodiversité).

Chacune de ces dimensions contribue au développement durable de nos territoires.

L'Economie Sociale et Solidaire (ESS) et son rôle dans la société

L'ESS est un vaste ensemble de structures et d'organisations qui concourent à l’amélioration des conditions sociales, économiques et environnementales. Elles cherchent à agir collectivement pour le bien être général, là où les actions individuelles ne suffisent pas.

Ainsi au-delà de leurs « missions » propres (accompagnement des personnes en difficulté, financement de projets innovants…), ces organisations visent avant tout à changer à plus grande échelle les dynamiques collectives comme l’accès à l’emploi, la justice fiscale, etc.

Dans cette optique, mesurer le potentiel d’impact social des différents acteurs devient essentiel car sans une quantification des résultats obtenus par leurs activités, il serait impossible de juger de leur efficacité réelle et de leurs impacts sur la société.

Utilité sociale et création de valeur: mesurer l'impact des actions des organisations

La utilité sociale consiste à déterminer les risques et opportunités associés aux projets et à mesurer les résultats effectifs face aux objectifs initiaux. Les entreprises doivent donc s’assurer que les fonds investis ainsi que le temps consacré aux différentes initiatives soient optimisés pour faire progresser nos communautés locales.

Il revient alors aux parties prenantes mais aussi à la population locale elle-même d’analyser cet impact sous divers angles pour pouvoir apporter un éclairage supplémentaire sur sa portée réelle.

Méthodes de mesure de l'impact social et indicateurs clés

Afin d’obtenir une vision globale du changement suscité par une organisation ou groupe, on doit se doter d’une méthode ad hoc pour faciliter cette analyse. Ainsi certaines méthodes existantes comme MECE (« Measurement, Engagement, Communication and Evaluation ») permettent de catégoriser les différents indicateurs pour ensuite proposer des solutions opérationnelles et enfin évaluer le retour sur investissement social.

Cette méthode MECE permet d’identifier clairement les points forts et faibles d’un projet ainsi que les parties prenantes concernées par l’initiative. Elle offre aussi la possibilité aux acteurs concernés de se concerter sur un plan comptant pour profiter mieux de l’expertise collective et renforcer ainsi l’efficacité de l’intervention.

Le rôle des parties prenantes dans l'évaluation de l'impact social

Lorsqu’on parle d’impact social, nul n’ignore que le rôle des parties prenantes est primordial. En effet, elles sont à la fois impliquées directement (bénéficiaires, financeurs…) ou indirectement (associations, medias…) dans le processus et peuvent donc apporter un ‘feedback’ supplémentaire afin d’améliorer les actions menées.

Elles jouent également un rôle essentiel pour encourager ou décourager certaines initiatives basées uniquement sur des critères sociaux comme l'honnêteté ou la gouvernance.

En résumé, il est primordial que ces parties participent activement à la mesure de l’impact social car elle permettront non seulement d'en améliorer l'efficacité mais aussi de promouvoir plus facilement les bonnespratiques et actions qui contribuent à l'impact social positif sur nos territoires.

Le framework MECE pour structurer et évaluer l'impact social sur les territoires

Le framework MECE, tel qu'il est appliqué pour mesurer l'impact social dans une optique territoriale, consiste à identifier précisément les sources du changement ; à définir le public cible vis-à-vis duquel ce changement doit s'opérer ; à estimer le nombre de personnes bénéficiaires ; à analyser les impacts directs et indirects générés ; et enfin à mesurer l'utilisation et la durabilité des biens ou services produits.

Les principes du framework MECE appliqués à l'évaluation